Les collections

L'appareil respiratoire

Les mammifères ont en commun leur mode de respiration, par échange de gaz dans les poumons. L’air inspiré par le nez ou la bouche circule dans la trachée en direction des bronches qui se ramifient à l’intérieur des poumons en bronchioles. A la fin de ce trajet des alvéoles respiratoires très vascularisés et à paroi très fine permettent les échanges de gaz. Le nombre de lobes pulmonaires varie d'une espèce à l'autre.

Dissection de poumons de Cheval (Eugène Petitcolin - XXe siècle)

Poumons du cheval,moulage en plâtre coloré, par Eugène Petitcolin - Arbre bronchique de Cheval - copyright C. Degueurce

Le thorax du cheval est très massif. Il est formé de 18 vertèbres thoraciques où il n’y en a que 13 chez la vache et le chien, et 12 chez l’homme. Ces vertèbres, courtes et fortes, assurent au dos du cheval une grande résistance qui permet à l’homme de le monter. Les poumons sont très peu lobés : 2 lobes à gauche et 3 lobes à droite. Ces poumons massifs ne sont utilisés de façon optimale que lorsque l'animal court. Ils apportent alors au sang l’oxygène nécessaire aux muscles en activité.

Arbre bronchique de Cheval

Arbre bronchique de Cheval - copyright C. Degueurce

Ce curieux arbre est en fait l'ensemble des conduits amenant l'air du larynx aux lobules pulmonaires. Il est formé de la trachée, des bronches et de leurs ramifications à l'intérieur des poumons. Ces segments sont peu déformables car ils sont soutenus par de nombreux anneaux de cartilage reliés entre eux par des ligaments. Les segments les plus profonds sont plus souples ; ils sont formés d'anneaux de moins en moins complets qui assurent une mobilité des conduits lors des mouvements des poumons.
Pour la petite histoire, cet arbre bronchique a été préparé par une méthode très ... naturelle ! Les conduits ont été emplis de plâtre puis l'organe a été oublié quelques temps en salle de dissection. Les parties molles ont été attaquées par des larves de mouches qui se sont bien gardées de consommer les éléments durs. Il ne restait que le cartilage qui formait des ramifications semblables aux branches d'un arbre.

Langue et larynx de Cheval

Larynx du Cheval

Ce moulage en plâtre représente la base de la langue, disséquée, et l'entrée du premier segment de l'arbre aérifère, la larynx. Cet organe est formé d'un ensemble de cartilages, articulés et mobilisés par des muscles. Le larynx détermine en partie le volume d'air admis dans la trachée. Il contient les cordes vocales et est donc l'organe de la phonation. Enfin, sa sensibilité extrême entraîne un fort réflexe de rejet lors de fausse déglutition.