Les collections

Les crânes de carnivores

Les carnivores ont une dentition spécialisée dans la saisie, la capture et le sacrifice des proies. Leurs dents sont étroites et acérées. Les incisives sont petites et pointues ; elles coupent la chair et raclent les os. Les canines forment de véritables poignards qui se plantent dans la chair des victimes. Les prémolaires et molaires aux reliefs découpés déchirent et broient les os et la viande. Parmi ces molaires, les plus grosses portent le nom de « carnassières ». Les carnassières inférieures et supérieures s’affrontent en formant de véritables tenailles qui broient et sectionnent les éléments les plus durs. La morphologie dentaire varie d’une espèce à l’autre en fonction du régime alimentaire. Par exemple, chez l’ours blanc qui n’est qu’un carnivore intermittent, les dents sont moins acérées que chez le renard, plus carnivore.

Le crâne du renard

Crâne de renard

Le renard est un carnivore proche du chien. Il présente des canines bien développées et des prémolaires et molaires coupantes qui lui permettent de découper des lambeaux de chair sur ses proies.

Le crâne de la hyène

Crâne de hyène

La hyène consomme les éléments que les prédateurs ont laissés, à savoir les morceaux les plus indigestes, les plus durs, comme les os, les tendons, les sabots ... La hyène est pourvue de très grosses molaires carnassières qui lui permettent de venir à bout des éléments les plus résistants. La musculature est également bien adaptée avec de très volumineux muscles masticateurs.

Le crâne d'ours blanc

Crâne d'ours blanc

Comparez ce crâne d'ours à celui de la hyène et du renard. Vous constaterez que les canines sont très développées : c'est bien un carnivore. Vous pourrez également voir que ses molaires sont étrangement similaires à celles de l'homme : c'est un animal qui peut consommer d'autres aliments que la viande.